Clinique Orthosmile

Notre philosophie de traitement

La croissance naturelle des mâchoires constitue le meilleur traitement orthodontique pour votre enfant !

Nombreux sont les parents qui souhaitent se présenter très tôt à une consultation d'orthodontie. L'objectif étant de faire porter un appareil orthodontique dans l'enfance pour ne pas laisser les malpositions dentaires s'aggraver au court du temps.

D'autre part, certains dentistes généralistes recommandent une première consultation chez l'orthodontiste dès l'éruption des premières dents définitives (incisives inférieures) car ils observent des chevauchements dentaires.

En effet, l'apparition des premiers chevauchements dentaires suscitent parfois beaucoup d'inquiétude et laisse croire que le traitement orthodontique à l'adolescence sera plus long et plus contraignant.
Cette croyance est malheureusement fausse et nous allons tenter de vous expliquer ce qui se passe réellement.

Les dents définitives ont une largeur définie alors que les mâchoires continuent à grandir jusqu'à la fin de l'adolescence

La présence d'un encombrement dentaire ne nécessite pas toujours le placement d'un appareil orthodontique!
Il s'agit bien souvent d'un encombrement dentaire précoce provisoire. En réalisant la surveillance des encombrements dentaires de 6 à 12 ans, nous avons pu observer, au sein de notre clinique, les effets de la croissance naturelle des mâchoires. Les cas suivants illustrent la correction spontanée partielle (ou totale) des encombrements dentaires précoces provisoires.

Cas clinique 1:

Cas clinique 2:

Cas clinique 3:

Cas clinique 4:

Cas clinique 5:

 

La mastication d'aliments durs et fibreux constitue la meilleure façon de faire grandir les mâchoires naturellement

Les orthodontistes recommandent de faire macher quotidiennement des aliments durs et fibreux aux enfants. En effet, la mondialisation de nos sociétés occidentales a réduit considérablement la consistance des aliments que les enfants mangent. Beaucoup d'enfants ne machent plus suffisamment ou privilégient une alimentation molle. N'hésitez donc plus à laver une pomme et à la donner toute entière pour qu'elle soit croquée et machée entièrement, n'hésitez plus à faire consommer des fruits et légumes (comme par exemple des carottes crues ou encore des noix, figues ou noisettes...)

En ce qui concerne les viandes, une saucisse demandera nettement moins de travail masticatoire qu'un morceau de steak!

De plus, la mastication efficace des aliments permet de rassasier les enfants en plus de favoriser une meilleure digestion des aliments.

 

La présence d'un frein labial supérieur empêche souvent la mise en place des incisives latérales définitives

Le frein labial supérieur est une partie de muqueuse qui relie la lèvre supérieure à la gencive située entre les incisives supérieures.

La présence d'un frein labial volumineux entraine la persistance d'un écart entre les dents qui réduit la place disponible pour les autre dents définitives à venir. Afin de permettre la rapprochement des incisives définitives et la récupération de cet espace pour les autres dents, nous recommandons de réaliser une frenectomie labiale supérieure auprès de votre dentiste.

Cas clinique 1:

Cas clinique 2:

Cas clinique 3:

Cas clinique 4:

 

La langue est le muscle le plus puissant de la bouche

Une langue qui se positionne et qui fonctionne correctement en bouche permettra un développement plus naturel et plus harmonieux des arcades dentaires.
Nous recommandons parfois de la logopédie pour favoriser un meilleur développement des mâchoires. Vous trouverez des exemples de correction de malposition dentaires sans appareil orthodontique, uniquement avec une prise en charge logopédique (de type myofonctionnelle)

Cas clinique 1:

Cas clinique 2:

Cas clinique 3:

 

Arret définitif des habitudes déformantes de l'alignement dentaire

Pour être clair, toutes les parafonctions de la bouche constituent un risque à faire bouger les dents: succion du pouce, mordiller les bics, se ronger les ongles....
Si votre enfant présente l'une ou plusieurs de ses habitudes, faites le nécessaire pour qu'il arrête dès que possible.

La persistance des habitudes déformantes constitue parfois une interdiction à réaliser un traitement orthodontique. En effet, le résultat obtenu ne pourra jamais être stabilisé sur du long terme.

Cas clinique 1:

Cas clinique 2:

Cas clinique 3:

Bonus: Technique du "bâtonnet"

Lorsqu'une incisive définitive supérieure fait son éruption à l'intérieur de la mâchoire inférieure, on parle d'un articulé croisé dentaire antérieur.

Cette malposition ne nécessite pas toujours de placer un appareil orthodontique amovible ou fixe. La technique du "bâtonnet" permet très simplement de créer un levier en tenant à la verticale un petit bâtonnet (plastique, bois ou métal peu importe) derrière la dent qui se trouve malpositionnée. Retrouvez plus d'informations sur cette technique en cliquant ici.

Cas clinique 1: 

En conclusion, la surveillance des malpositions dentaires permet d'éviter de commencer un traitement orthodontique trop tôt!
L'expérience du praticien et l'explication de sa philosophie de traitement est essentiel pour obtenir la totale adhésion des parents et des patients.

L'objectif étant de ne pas commencer un traitement vers 7-8 ans pour le terminer après 14 ans!

Excéptés les cas les plus complexes (traction dentaire, fentes labio-palatines, maladies congénitales...),nous mettons un point d'honneur à proposer des solutions de traitement orthodontiques pragmatiques, réalistes et efficaces.

L'équipe Orthosmile